martes, 1 de abril de 2014

Regresar a francia para dar a luz




Sheij Ali Redha

Pregunta:
Aquí en Argelia, muchas hermanas muhajirat viajan a Francia para dar a luz a sus hijos. La causa de esto es que los hospitales de Argelia son deficientes en términos de limpieza , de equipo médico en caso de complicaciones graves, y también, a veces las mujeres en el momento del parto son agrupadas en la misma sala, con su awrah al descubierto. Pero hay que reconocer que 35 millones de argelinos han nacido aquí y hay clínicas privadas donde el servicio es bueno, cuyos costos son más bajos que un viaje a Francia. ¿Cuál es su consejo sobre este tema?, y ¿está este asunto relacionado con la confianza en Allah (tawakkul)?

Respuesta:

En resumen, la respuesta es que se le permite ir a Francia cuando la gravedad del caso lo requiere, como por ejemplo el hecho de que la hermana no pueda encontrar una solución, incluso en hospitales privados. Pero si el caso es otro distinto a este, mi opinión, y Allah sabe más, es que esto no está permitido por la presencia de médicos no creyentes  hombres y mujeres , mezclados, y cosas aún peores que esto. Mientras que en las clínicas de Argelia  hay mujeres musulmanas médicos. Así que, mientras el caso no se ajuste a lo que se ha mencionado anteriormente, la obligación es que el parto se practique en Argelia y que no vayan a Francia. Y reside en ello un aumento en la confianza en Allah (al - tawakkul ). Allí existe lo prohibido de la mezcla con hombres y la prohibición de que la mujer incrédula vea los genitales de las mujeres musulmanas y su awra, ya que la mujer no creyente es similar al hombre no creyente de acuerdo con la palabra de Allah: (sus mujeres)  [An- Nur, versículo 31]. Esto es algo importante, y también es el resumen de la respuesta.

http://hijra.albounyane.com/mp3/ali-redha-accouchement.mp3
Tradudico delfrancés alcastellano por Umm Amina




L audio
http://hijra.albounyane.com/mp3/ali-redha-accouchement.mp3

QUESTION


Ici en Algérie, beaucoup de sœurs mouhâjirât voyagent en France pour accoucher de leurs enfants. La cause de ceci est que les hôpitaux en Algérie sont déficients en matière de propreté, de matériel médical en cas de complications sérieuses, et aussi, il arrive que les femmes accouchantes soient regroupées dans une même salle, leur 'awra découverte. Mais il faut reconnaître que 35 millions d'algériens sont nés ici et qu'il y a des cliniques privées où les services sont bons, dont les frais sont moins élevés qu'un voyage en France. Quelle est votre conseil à ce sujet, et est-ce que cette question est liée à la confiance en Allâh (tawakkoul) ?

RÉPONSE

En résumé, la réponse est qu'il est permis d'aller en France lorsque la gravité du cas nécessite cela, comme par exemple le fait que la sœur ne trouve pas de solution même dans les hôpitaux privés. Mais si le cas est autre que cela, mon avis, et Allâh est plus savant, est que ceci n'est pas permis de par la présence de médecins non-croyants hommes et femmes, la mixité, et d'autres choses encore pire que cela. Tandis que dans les cliniques d'Algérie il y a des femmes médecins musulmanes. Donc tant que le cas ne rentre pas dans ce qui a été cité plus haut, l'obligation est que l'accouchement soit pratiqué en Algérie et qu'elles ne partent pas en France. Et il réside en cela une augmentation de la confiance en Allâh (at-tawakkoul). Là-bas se trouve l'interdit de la mixité avec les hommes et l'interdit de la femme non-croyante voyant l'organe génital de la musulmane et sa awra, puisque la femme non-croyante est similaire à l'homme non-croyant selon la pa
 role d'Allâh : {ou leurs femmes} [An-Nour, verset 31]. Ceci est une chose importante, et ainsi est le résumé de la réponse.

Hijra Conseil pour le forum www.hijra-algerie.com

martes, 1 de abril de 2014

Regresar a francia para dar a luz




Sheij Ali Redha

Pregunta:
Aquí en Argelia, muchas hermanas muhajirat viajan a Francia para dar a luz a sus hijos. La causa de esto es que los hospitales de Argelia son deficientes en términos de limpieza , de equipo médico en caso de complicaciones graves, y también, a veces las mujeres en el momento del parto son agrupadas en la misma sala, con su awrah al descubierto. Pero hay que reconocer que 35 millones de argelinos han nacido aquí y hay clínicas privadas donde el servicio es bueno, cuyos costos son más bajos que un viaje a Francia. ¿Cuál es su consejo sobre este tema?, y ¿está este asunto relacionado con la confianza en Allah (tawakkul)?

Respuesta:

En resumen, la respuesta es que se le permite ir a Francia cuando la gravedad del caso lo requiere, como por ejemplo el hecho de que la hermana no pueda encontrar una solución, incluso en hospitales privados. Pero si el caso es otro distinto a este, mi opinión, y Allah sabe más, es que esto no está permitido por la presencia de médicos no creyentes  hombres y mujeres , mezclados, y cosas aún peores que esto. Mientras que en las clínicas de Argelia  hay mujeres musulmanas médicos. Así que, mientras el caso no se ajuste a lo que se ha mencionado anteriormente, la obligación es que el parto se practique en Argelia y que no vayan a Francia. Y reside en ello un aumento en la confianza en Allah (al - tawakkul ). Allí existe lo prohibido de la mezcla con hombres y la prohibición de que la mujer incrédula vea los genitales de las mujeres musulmanas y su awra, ya que la mujer no creyente es similar al hombre no creyente de acuerdo con la palabra de Allah: (sus mujeres)  [An- Nur, versículo 31]. Esto es algo importante, y también es el resumen de la respuesta.

http://hijra.albounyane.com/mp3/ali-redha-accouchement.mp3
Tradudico delfrancés alcastellano por Umm Amina




L audio
http://hijra.albounyane.com/mp3/ali-redha-accouchement.mp3

QUESTION


Ici en Algérie, beaucoup de sœurs mouhâjirât voyagent en France pour accoucher de leurs enfants. La cause de ceci est que les hôpitaux en Algérie sont déficients en matière de propreté, de matériel médical en cas de complications sérieuses, et aussi, il arrive que les femmes accouchantes soient regroupées dans une même salle, leur 'awra découverte. Mais il faut reconnaître que 35 millions d'algériens sont nés ici et qu'il y a des cliniques privées où les services sont bons, dont les frais sont moins élevés qu'un voyage en France. Quelle est votre conseil à ce sujet, et est-ce que cette question est liée à la confiance en Allâh (tawakkoul) ?

RÉPONSE

En résumé, la réponse est qu'il est permis d'aller en France lorsque la gravité du cas nécessite cela, comme par exemple le fait que la sœur ne trouve pas de solution même dans les hôpitaux privés. Mais si le cas est autre que cela, mon avis, et Allâh est plus savant, est que ceci n'est pas permis de par la présence de médecins non-croyants hommes et femmes, la mixité, et d'autres choses encore pire que cela. Tandis que dans les cliniques d'Algérie il y a des femmes médecins musulmanes. Donc tant que le cas ne rentre pas dans ce qui a été cité plus haut, l'obligation est que l'accouchement soit pratiqué en Algérie et qu'elles ne partent pas en France. Et il réside en cela une augmentation de la confiance en Allâh (at-tawakkoul). Là-bas se trouve l'interdit de la mixité avec les hommes et l'interdit de la femme non-croyante voyant l'organe génital de la musulmane et sa awra, puisque la femme non-croyante est similaire à l'homme non-croyant selon la pa
 role d'Allâh : {ou leurs femmes} [An-Nour, verset 31]. Ceci est une chose importante, et ainsi est le résumé de la réponse.

Hijra Conseil pour le forum www.hijra-algerie.com